Sports mécaniques

Accueil   /   Sports mécaniques

Compétitions sportives

Dans le cadre des sports mécaniques, Revaltec propose son savoir faire :

  • RevasilTM (nickel + carbure de silicium), procédé destiné aux cylindres de moteurs 2 temps et 4 temps aussi bien pour F1, automobiles, motos, cross, karts, Ultras Légers Motorisés (ULM), quads, jet-skis, etc.
  • RevalloyTM (nickel chimique), procédé destiné aux pistons, culasses, embrayages, etc.

Quelques références clients utilisant ces techniques : Sodemo, Mecachrome, Yamaha France, Fpe, Honda France, Gas Gas, Sherco.

 

Prestations techniques 

En complément de ses activités de traitement de surfaces, Revaltec propose des services de :

 

Soudure aluminium

Revaltec effectue des soudures et reprises mécaniques sur des alésages et plans de joints. L’opération s’effectue en plusieurs stades.
Après détection des défauts nécessitant une réparation par soudure, les pièces sont préalablement microbillées. Ensuite rechargées par soudure. Le cordon de soudure est ensuite repris mécaniquement pour tournage ou fraisage.

 

Rechemisage « façon » Revaltec

Des cylindres peuvent présenter avant départ des défauts rédhibitoires (barrette d’échappement cassée, jupe fêlée pour des cylindres en fonte, etc).
Afin de pouvoir réparer ce type de dommage, Revaltec propose l’opération de rechemisage.
Le plus de Revaltec est d’appliquer après rechemisage un revêtement Revasil™.
Cette technique permet de retrouver une longévité des cylindres similaire à l’origine (voir 4 à 10 fois plus importante qu’un cylindre non traité).

 

Réalesage / Déglacage

Revaltec est équipé de moyens de production et de contrôle importants. Nous disposons de deux rodeuses d’alésage horizontales Sunnen et d’une rodeuse d’alésage verticale Sunnen CV 616.

 

Réembiellage

En cas de jeu anormal horizontal mais aussi vertical du Vilebrequin, il est nécessaire de procéder au changement de la bielle. Revaltec est susceptible de vous fournir la bielle et les pièces afférentes.
Attention : Uniquement sur mono-cylindre de motos récentes.

 

Microbillage

Le microbillage est une opération qui s’apparente au sablage. De fines billes de verre (0,2 à 0,3 mm) sont projetées par de l’air comprimé sur les parois des pièces.
Cette opération permet de mettre à nu le métal support (élimination des peintures, graisses, oxydes, etc …) et favorise l’adhérence des revêtements ultérieurs. Elle offre à la pièce ainsi traitée aspect soigné et homogène.
A noter que tous les orifices taraudés sont protégés afin d’éviter un agglomérat intempestif de microbille.

 

Il faut distinguer plusieurs cas de détérioration pour estimer l’ampleur des travaux à réaliser.

 

Usure simple :

C’est le cas le plus fréquent. Le cylindre est usé par le frottement du segment. On peut voir l’aluminium par endroit, généralement autour de la lumière d’échappement et au point mort haut. Un simple retraitement sera suffisant.

 

Rayure profonde : 

Ici nous avons généralement la conséquence d’une casse mécanique. Aiguille de cage, segment cassé, ergot de centrage segment, axe de piston. Opération de soudure à prévoir en plus du traitement.

 

 

 

Fissure : 

Les fissures sont principalement localisées sur la barrette d’échappement. La soudure n’est pas possible à cet endroit (dilatation très importante) et l’on doit insérer une chemise en fonte avant de faire le traitement.

 

 

 

Instruction d’emballage :

 

1 – Tous les cylindres et blocs moteur doivent nous parvenir nus, c’est à dire sans valve ni goujon, avec un piston neuf (indispensable pour réaliser la cote finale). Nous pouvons fournir le piston, ainsi que diverses autres pièces, telles que cage a aiguille, pochette de joints, bielle, chemise … si vous le désirez. Tout cela doit être emballé de manière à ce qu’il soit parfaitement protégé et immobile, sans oublier d’y joindre le bon de commande.

 

 

2 – Les pistons et autres petites pièces doivent être emballées dans un emballage en carton ou un sachet plastique ou à bulles. La taille du sachet est adaptée au contenu, fermé avec un rilsan ou du ruban adhésif afin d’éviter que le contenu ne s’abime durant le transport.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 – L’étiquette est placée sur les rabats supérieurs à gauche ou à droite, et le carton est solidement fermés avec du ruban adhésif.